Achat d’un appartement : les précautions à prendre ?

un logement neuf

Publié le : 01 février 20213 mins de lecture

L’investissement immobilier reste généralement un bon placement à condition toutefois de bien sélectionner le bien, de procéder étape par étape et de prendre certaines précautions. L’achat d’un logement est un projet important qui doit respecter certains critères de sélection pour mettre toutes les chances de réussite de son côté.

Avant d’acheter un bien immobilier il est recommandé d’effectuer plusieurs visites des lieux pour bien juger de l’état de l’environnement (quartier, voisinage), de l’ensoleillement ou de nuisances qui peuvent affecter négativement la localisation du bien convoité. Veillez à vérifier l’état de la toiture, des murs, des installations sanitaires et du chauffage pour bien évaluer le montant des travaux à prévoir après l’achat d’un appartement à travers http://.laforet-paris17monceau.com/. Il est conseillé de faire un compromis de vente devant un notaire, même si l’on est directement en contact avec le vendeur. Seul un notaire est habilité à vérifier les droits de propriété du vendeur. L’intermédiaire d’une agence immobilière impliquera obligatoirement le versement de frais d’agence, 5% ou plus. Ces frais de commission devront être versés lors de la signature de l’acte de vente définitif chez le notaire mais jamais directement à l’agent immobilier.

Quelle que soit la nature du projet immobilier, un acquéreur potentiel devrait toujours vérifier auprès du service d’urbanisme de la mairie pour connaître l’évolution prévue dans le quartier ou les contraintes d’urbanisme auxquelles le logement pourrait être soumis (cela peut aller jusqu’à un projet d’expropriation !). Le vendeur a l’obligation de fournir à l’acheteur un dossier relatif aux diagnostics techniques notamment celui de la « performance énergétique » avant la décision d’achat définitive du bien immobilier.

La qualité du logement à vendre peut éventuellement être remise en cause : termites, zone à risque en termes sismiques ou technologiques… Avant l’achat, il faut s’assurer de la conformité de la superficie qui doit apparaître dès la promesse de vente pour un logement ancien ou le contrat de réservation pour un logement neuf. L’acheteur doit s’informer de l’état des lieux des parties communes, du montant des charges, du règlement de copropriété et des travaux déjà votés ou prévus. Dans le cas d’une maison individuelle, il faut s’informer auprès du cadastre (mairie) des limites (murs mitoyens, servitudes de passage…) et vérifier que des lots annexes (garage, caves, etc.) figurent bien dans l’achat sans réserve. Pour une maison en lotissement, s’informer du règlement du lotissement et du « cahier des charges » ou encore des règles du PLU (Plan Local d’Urbanisme).

À explorer aussi : Garantie des vices cachés dans l'immobilier : quels recours ?

Plan du site