Zoom sur les différents types d’assurance habitation

assurance habitation

Publié le : 14 octobre 20236 mins de lecture

Quel que soit le projet immobilier, assurer son logement est une étape incontournable. Le contrat d’assurance définit la couverture dont bénéficie l’assuré. Bien qu’il ne soit pas obligatoire selon les situations, il est vivement conseillé. Il se décline sous différents types, en fonction de la nature du bien à assurer et du profil du souscripteur.

Qu’est-ce qu’une assurance habitation (ou multirisque habitation) ?

L’assurance appartement ou maison (MRH) offre une protection optimale contre les dangers et risques encourus dans un logement. Elle garantit non seulement la sécurité de l’habitation, mais aussi celle des occupants et du mobilier s’y trouvant. La responsabilité civile y est incluse pour la couverture des dommages causés aux tiers. Si vous souhaitez en savoir davantage, contactez les spécialistes de lolivier.fr. Le contrat MRH est essentiel pour couvrir les réparations suite à des dommages. Il est obligatoire pour les propriétaires et les locataires de biens situés au sein d’une copropriété. Mais l’obligation ne concerne pas les propriétaires de maisons individuelles. Pour plus de praticité, il est possible de souscrire une assurance habitation en ligne.

Quels sont les types d’assurance habitation ?

Assurance propriétaire occupant

Vous êtes propriétaire d’une résidence principale ou secondaire ? Il est recommandé de souscrire une assurance propriétaire occupant. Celle-ci se présente comme une précaution et évite d’avoir à supporter les coûts des dommages garantis. Ces derniers concernent les biens mobiliers et immobiliers assurés et/ou l’indemnisation de ceux engendrés aux tiers. Les sinistres les plus fréquents sont généralement couverts : dégâts des eaux, incendie, explosion, cambriolage, vandalisme, vol … On peut aussi citer les catastrophes naturelles et technologiques, les bris de glace … Mais rien ne vous empêche de personnaliser votre formule et de choisir des garanties optionnelles. Si vous possédez, par exemple, une cabane ou un abri de jardin, optez pour une assurance dépendance.

Assurance pour location

Que vous ayez pris un appartement ou une maison en location, la MRH est une sécurité indispensable. Elle protège contre les risques locatifs tels que l’explosion, l’incendie, les dégâts des eaux … Selon les conditions mentionnées dans le contrat, l’assureur indemnise en cas de sinistre. Lorsque les dégâts proviennent de la vétusté de l’habitation, le propriétaire en assume la responsabilité (à moins qu’il soit assuré). L’assurance pour location fournit également une garantie responsabilité civile (pour le remboursement des dommages causés aux tiers). Toutefois, précisons qu’elle ne s’applique pas aux logements de fonction et aux locations saisonnières. Il arrive parfois que l’assurance pour location soit absente. Ici, le propriétaire peut procéder à la résiliation du contrat de bail ou la souscription d’une MRH à la place du locataire. Bien évidemment, le coût sera répercuté sur le montant du loyer.

Assurance pour colocation

Vous louez un logement avec d’autres personnes ? L’habitation constitue votre résidence principale ? Deux situations sont à distinguer : • Un contrat unique pour la colocation : dès lors qu’un colocataire a signé un contrat de MRH, toute l’habitation en bénéficie. Néanmoins, chaque occupant doit jouir d’une assurance responsabilité civile. De cette façon, il participera aux frais engendrés par d’éventuels sinistres. • Un contrat par colocataire : si plusieurs contrats de bail sont disponibles, chaque colocataire souscrit une assurance-habitation de manière individuelle. Afin de simplifier les procédures, tous les colocataires devraient souscrire une MRH auprès du même assureur.

Assurance pour copropriété

Vous avez acheté un bien en copropriété ? Sachez que vous pouvez utiliser les parties communes de l’immeuble à votre guise. Vous devez souscrire : • Une assurance-habitation personnelle : veillez à ce qu’elle comprenne la protection du mobilier et la garantie responsabilité civile. • Une assurance couvrant les parties communes et le bâtiment. Notons que l’association ou le syndic des copropriétaires ne gère pas systématiquement l’assurance. Dans l’idéal, renseignez-vous en amont auprès des deux entités et de l’ancien propriétaire.

Assurance propriétaire non-occupant (PNO)

Elle est destinée aux propriétaires de biens immobiliers vacants ou loués. À la différence de l’assurance propriétaire occupant, elle n’est pas obligatoire. Ses principaux avantages sont : • Prise en charge des sinistres lorsque l’habitation n’est pas occupée par un locataire. En cas d’absence de l’assurance PNO, le propriétaire du bien paie tous les frais liés aux sinistres. • Couverture quand les garanties de la MRH pour location sont insuffisantes. S’il est jugé responsable des dommages, le locataire est parfois tenu de régler une partie des frais.

Plan du site