Évitez les locataires nomades comme les locataires de votre propre propriété

Évitez les locataires nomades en tant que locataires de votre propre propriété

Ils sont probablement le plus grand cauchemar des propriétaires – les nomades de la location. Mais qu’est-ce qu’un locataire nomade ? Les nomades locataires représentent les locataires d’un bien immobilier qui y louent sans en payer le loyer ou seulement une petite partie d’entre eux. Pour éviter de payer le loyer, il y aura toujours encore des raisons librement inventées, telles que des défauts de la propriété, comme Moisissure ou similaire, avancée au non-paiement du loyer. Une fois que le propriétaire de la propriété a réussi à se débarrasser des nomades locataires, ces derniers déménagent et cherchent un nouveau logement, où ils pourront alors utiliser le même stratagème.

Dans les domaines suivants, des conseils sont notamment donnés pour identifier les nomades de location. Celles-ci ne garantissent pas une sécurité à cent pour cent pour un nomade de location et sont uniquement destinés à servir d’indicateurs et d’aide pour le propriétaire d’un bien immobilier.

Lors de la démystification, les locataires nomades moins expérimentés disposent déjà de quelques options rapides pour les dissuader ou, si nécessaire, les exposer. Pour devenir un locataire, il est impérativement nécessaire de présenter des pièces justificatives valables, à savoir : Une pièce d’identité, telle que la carte d’identité ou le permis de conduire sont essentiels pour vérifier le domicile par la suite. C’est la chose la plus simple à faire, car les locataires nomades, en règle générale, n’ont pas de domicile fixe.

Une autre possibilité est de demander au locataire précédent et aux autres propriétaires pour obtenir des informations sur de nouveaux locataires potentiels. Si les locataires potentiels ont besoin d’informations sur les anciens propriétaires, ils peuvent les contacter mais cette action est généralement à éviter, car elle peut éveille le doute chez certains propriétaires. Le propriétaire peut en revanche prendre l’initiative de visiter les locataires potentiels dans leur appartement actuel, par exemple pour une révision de contrat. Bien sûr, par le fait que l’on s’annonce ou même que l’on organise des rendez-vous, un locataire nomade peut changer la nature “normale” de la propriété dans laquelle il vivait, et la modifier de manière à ce qu’elle ne soit pas perceptible.

Les apparences ou l’art de la tromperie

Le propriétaire d’un bien immobilier ne doit pas se laisser berner par son apparence polie d’un locataire, ébloui par le costume ou la belle et chère voiture de celui-ci. En effet, les locataires nomades, en particulier, semblent très gentils et amicaux, sinon ils ne trouvaient pas toujours de nouvelles propriétés à louer. En outre, le propriétaire doit toujours vérifier les informations de la personne, qui doit en plus de disposer également des justificatifs de revenus et, le cas échéant, dans le cas de location sur de longues périodes. En cas de doute, contactez l’employeur indiqué. En tant que propriétaire, vous pouvez également demander le paiement de la caution et du premier loyer avant la remise du bien ou au moins le proposer. Si le nouveau locataire résiste à cela, les cloches d’alarme devraient sonner ici.

Les nomades : toute une affaire

Pour un propriétaire il est également possible de s’assurer contre les locataires nomades, contre le non-paiement du loyer, ainsi que contre les dommages matériels.

L’assurance pour ne pas recevoir de loyer est souvent verrouillable pendant la moitié ou l’ensemble de l’année et l’assurance. Le montant des dommages matériels à assurer est flexible. L’assurance pour le non-paiement du loyer est une très bonne option pour éviter le remboursement de l’impôt personnel de crédit et de ne pas être ruiné par les locataires nomades eux-mêmes.

Une fois que les locataires nomades sont dans leur propre appartement loué, vous aurez du mal à les déloger car la loi protège les locataires “normaux”. Les locataires nomades connaissent souvent la loi et leurs “droits” dans ce domaine et irritent facilement les propriétaires. La résiliation d’un contrat de location sans préavis peut alors être la solution ultime du propriétaire si deux loyers consécutifs ne sont pas payés. Comme les locataires nomades sont également conscients de cela, ils paieront souvent la dette due à une action en expulsion ou à une audience au tribunal, ce qui rend la résiliation nulle. Pour éviter cette bévue, le propriétaire peut en outre opter pour un préavis régulier de résiliation, puisque car malgré le paiement de la dette, la résiliation reste légalement effective.

Dans la multitude de négociations ultérieures, qui durent souvent jusqu’à deux ans, il est confirmé que le propriétaire a le droit d’expulser les nomades de l’appartement. À l’heure actuelle, selon différentes sources, le montant des dommages résultant de la perte du loyer, de l’expulsion de l’appartement et de la perte des frais de procédure sont relativement important. En outre, dans la plupart, sinon tous les cas, des coûts de rénovation considérables et la rénovation des propriétés concernées sont envisagés.

Les cibles principales de nomades

Bien sûr, sont pour chaque propriétaire qui engage des nomades est un énorme cauchemar et un potentiel danger, mais ils sont préférés dans les villes qui ont un taux de vacance élevé. Certains biens immobiliers peuvent aussi être complexe à faire louer, et les propriétaires de ces biens se réjouissent de toute personne intéressée par la location n raison de ces circonstances, les propriétaires se penchent sur ces des zones précises, ce qui les fait craquer pour les locataires nomades.

Une autre destination privilégiée des nomades de location est la location de maisons privées, car les particuliers, par manque d’expérience, plus souvent sur le maillage et l’apparence des nomades à la recherche d’un loyer ne dépend pas uniquement des agents immobiliers.