Comment rédiger un bail de colocation?

Publié le : 09 décembre 20225 mins de lecture

Un bail de colocation est rédigé en fonction de vos colocataires. Il existe en effet trois manières de rédiger ce genre de contrat et sa rédaction se fait en fonction de vos exigences. Vous pouvez rédiger un bail individuel, solidaire ou de sous-location. Voici les détails à connaître sur chaque type de contrat.

Un bail de colocation : de quel contrat s’agit-il exactement ?

L’établissement d’un bail de colocation est encadré par la loi ALLUR article 8-1. Un bail de colocation s’agit d’un contrat établit entre colocataires et bailleur. Ce contrat comporte différentes clauses selon le modèle établi. Il concerne notamment les règles de colocation, le plafond du loyer, la limite de paiement des loyers, etc. Il existe en tout trois types de baux de colocation à savoir : le bail individuel, le bail solidaire et le bail de sous colocation. Avant de rédiger votre bail de colocation, vous devez connaître le groupe de colocataires qui habite le logement. En effet, un bail de colocation pour des étudiants différencie d’un bail de colocation pour des salariés. C’est pourquoi il s’avère important de bien s’informer. Vous pouvez aussi déléguer la rédaction de votre bail de colocation à un professionnel pour éviter de faire des éventuelles erreurs. Le professionnel se chargera ainsi de rédiger le bail à votre place et vous n’aurez plus qu’à le remettre aux locataires. Si vous chercher une colocation près de Paris, trouvez les meilleures offres ici. Vous trouverez des appartements meublés et équipés situés dans un endroit tranquille.

Bail de colocation : le bail individuel, bail de sous location

Le bail individuel est un contrat qui permet aux colocataires d’être indépendants dans toutes les situations. En effet, avec ce genre de bail de colocation, chaque locataire signe un contrat individuel. Le contenu des contrats diffère donc en fonction du locataire. La date de début et de fin de chacun des contrats recule en fonction du colocataire. En consequence, il n’y a pas de responsabilité solidaire entre les colocataires. Il n’y a également pas d’obligation solidaire en vue du paiement des loyers. Les initiatives effectuées par chaque colocataire dépendent des clauses de son contrat. Ce bail de colocation est surtout rédigé dans le cas des colocations étudiantes. Certaines annonces immobilières peuvent par ailleurs annoncer des contrats de sous location. Dans ce cas-là, c’est le locataire principal qui décide trouver un colocataire. Le bail de colocation à rédiger sera ainsi différent pour le locataire principal et le sous-locataire. Si vous êtes à la recherche d’un logement calme, bien équipé et bien meublé, vous pouvez consulter les meilleures annonces immobilières en ligne, découvrez les colocations de Colonies qui vous offrent un logement confortable et sécurisé.

Bail de colocation : le bail de colocation solidaire

Le bail solidaire quant à lui est le bail de colocation qui associe les colocataires dans tous les domaines. Ce contrat est rédigé en un seul exemplaire avec une clause identique pour chacun des colocataires. La signature du contrat est effectuée en groupe sur un seul papier. Cela implique une colocation solidaire. Dans ce type de contrat, il existe deux clauses bien spécifiques. La première concerne la relocation du logement. C’est-à-dire que tous les locataires peuvent être remplacés. Les conditions de remplacement dépendront cependant du bailleur. La deuxième concerne la clause de solidarité entre les colocataires. Cette clause est une clause de sécurité pour le bailleur, car elle limite les loyers impayés. En effet, en cas de non-paiement par un colocataire, le loyer du défaillant peut être réclamé aux autres colocataires. Les autres colocataires se verront obligés de verser la somme nécessaire, comme cette clause est stipulée clairement dans le contrat. Il ne présente donc aucun risque pour le bailleur en cas de défaillance.

Plan du site