Le zonage géographique du prêt à taux zéro

Zonage géographique du prêt à taux zéro

De plus en plus de Français se lancent actuellement dans un projet immobilier pour préparer un bon avenir. Ce programme peut être une construction de maison neuve ou achat d’un bien immobilier. Dans tous les cas, il est souvent nécessaire de se disposer d’un capital suffisant pour éviter les mauvaises surprises. L’État a pensé aux investisseurs et acheteurs immobiliers en proposant le prêt à taux zéro ou PTZ qui permet de financer un achat de logement jusqu’à 40 %. Ce prêt complète le prêt principal souscrit auprès d’un organisme prêteur.

Tout savoir sur le zonage géographique du PTZ

Avant tout, il importe de savoir que ce n’est pas tout le monde qui peut bénéficier le prêt à taux zéro. L’État a imposé quelques conditions pour permettre aux emprunteurs d’en bénéficier. La zone géographie est l’un des critères qui permettent également de déterminer le montant qu’un acquéreur peut avoir. Dans le domaine de l’immobilier, la France se divise en 5 zones bien définies selon le niveau de tension de marché. La PTZ zone A est celle où le marché est fortement tendu. Cette zonePTZ regroupe l’agglomération de Paris, la Côte d’Azur, une partie de l’agglomération genevoise et toutes les communes où les prix des biens sont très chers. Ensuite, il y a la zone A bis avec un marché extrêmement tendu qui regroupe la capitale française et plus de 70 communes. Les Hauts-de-Seine, Val-de-Marne, Val-d’Oise, Seine-Saint-Denis et Yvelines font partie de la zone PTZ commune. Puis, on cite la zone B1 avec une tension de marché tendue. Sont classés dans cette zone les grandes agglomérations proposant des prix de logement très élevés, une zone dans la grande couronne parisienne et les départements d’Outre-mer. Vient ensuite la zone B2 avec un marché moyennement tendu qui englobe la grande couronne parisienne non inclut dans la zone A, A bis et B1, les communes de Corse et les centres-villes des grandes agglomérations. Enfin, la zone C avec un marché à faible tension représente les restes du territoire, cliquez ici pour en savoir plus.

Prêt à taux zéro : c’est pour qui ?

Ce type de prêt s’adresse aux primo-accédants. Pour cela, l’acquéreur est tenu de faire son premier achat de logement en résidence principale. Autre condition d’éligibilité, il doit aussi renoncer au fait d’être propriétaire d’une résidence principale. Ces conditions ne sont pas obligatoires si l’acquéreur ou un des occupants est à mobilité réduite. Pour obtenir ce financement, les ressources ne doivent pas dépasser le seuil fixé selon le prêt à taux zéro zone et le nombre de personnes qui vont occuper le logement. Le PTZ est toujours applicable jusqu’en 2021 selon la loi de Finances. Toutefois, un recadrage a été fait pour l’achat d’un bien neuf.  Dans les zones où la demande est plus élevée que l’offre, les conditions restent les mêmes. Quant aux zones périurbaines et rurales, une prolongation de 2 ans seulement avec un taux de financement de 20% a été prévue.

Les avantages du prêt à taux zéro

Les acquéreurs doivent connaitre zone PTZ avant de se lancer dans leur projet d’achat immobilier. En achetant un bien dans une PTZ zone, ils peuvent profiter de nombreux avantages. En effet, le prêt à taux zéro financer une grande partie de l’achat. L’emprunteur ne rembourse que le capital, car il n’y a pas d’intérêt avec ce type de prêt. Par ailleurs, les banques et organismes prêteurs le considèrent comme un apport personnel. Il est aussi possible de bénéficier d’un différé de remboursement et d’étendre la durée du crédit jusqu’à 25 ans pour alléger les mensualités.